Jusqu’à présent, dans les établissements de restauration aucune distinction n’était faite entre une « vraie » cuisine avec des plats cuisinés sur place et des plats industriels sous-vide réchauffés au micro-ondes… C’est désormais fini ! Le décret n° 2014-797 du 11 juillet 2014 sur la mention « fait maison » dans la restauration vient d’être publié au Journal Officiel.

Pourquoi un label « fait maison » dans la restauration ?

La création de ce label « fait maison » poursuit 2 objectifs :

  • informer correctement les consommateurs qui ont le droit de savoir ce qu’ils ont dans leur assiette et leur permettre de choisir en connaissance de cause entre plats cuisinés sur place et plats industriels
  • redonner un sens à la cuisine artisanale, valoriser le savoir-faire des cuisiniers et ainsi permettre aux restaurateurs qui font l’effort de cuisiner de lutter à armes égales avec les fast food et autres restaurants touristiques servant du réchauffé…

label fait maison, transparence pour le consommateur

Le label « fait maison » en pratique

Sur quels plats s’applique le label « fait maison » ?

Le label « fait maison » s’applique aux plats servis en restaurants ou vendus à emporter qui ont été « cuisinés entièrement sur place à partir de produits bruts ou de produits traditionnels de cuisine »

Le décret sur la mention « fait maison » considère comme produits bruts :

  • les produits épluchés (à l’exception des pommes de terre), pelés, tranchés, coupés, découpés, hachés, nettoyés, désossés, dépouillés, décortiqués, taillés, moulus ou broyés
  • les produits fumés ou salés
  • les produits réfrigérés, congelés, surgelés, conditionnés sous vide (attention à ne pas confondre avec des plats cuisinés surgelés ou sous vide !)
  • les salaisons, saurisseries et charcuteries, à l’exception des terrines et des pâtés
  • les fromages, les matières grasses alimentaires, la crème fraîche et le lait
  • le pain, les farines et les biscuits secs
  • les légumes et fruits secs et confits
  • les pâtes et les céréales
  • la choucroute crue et les abats blanchis
  • la levure, le sucre et la gélatine
  • les condiments, épices, aromates, concentrés, le chocolat, le café, les tisanes, thés et infusions
  • les sirops, vins, alcools et liqueurs
  • la pâte feuilletée crue

qualité d'un restaurant grâce au label fait maison

Qui est concerné par l’application du décret ?

Les établissements de restauration commerciale et entreprises de vente à emporter de plats préparés sont concernés.

Les établissements recevront prochainement un kit du fait-maison avec un guide explicatif. Ils auront 6 mois pour s’y conformer s’ils le souhaitent. C’est la DGCCRF( Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) qui contrôlera si l’utilisation du label est conforme ou non.

label fait maison, information au consomateur

Comment utiliser le label « fait maison » ?

logo label fait maisonLe label « fait maison » est un logo monochrome composé d’une casserole avec un toit de maison au-dessus.

Lorsque l’ensemble des plats proposés par le professionnel sont faits maison

Les restaurateurs ne pourront afficher le label “fait maison” à un endroit unique visible par tous les consommateurs uniquement si l’ensemble des plats proposés par le professionnel est « fait maison ». Dans ce cas, le logo « fait maison » pourra être utiliser de manière globale sur :

  • le menu,
  • la vitrine de l’établissement
  • le site internet de l’établissement
  • les flyers de communication…

Si seuls quelques plats proposés sur la carte sont « faits maison », le label ne pourra être associé qu’à ces seuls plats sans risque de confusion possible avec les autres plats.

Pour plus d’informations concernant l’application du label « fait maison », n’hésitez pas à consulter le décret n° 2014-797 du 11 juillet 2014 relatif à la mention « fait maison » dans les établissements de restauration commerciale ou de vente à emporter de plats préparés.

Que pensez-vous de la création de ce label « fait maison » :

  • Aura-t-il une influence sur la fréquentation de votre établissement  ?
  • Sera-t-il facile d’application pour vous ?
  • Pensez-vous qu’il clarifiera le contenu de l’assiette commandée par les consommateurs ?

Nous aimerions bien avoir votre avis sur la question.

label fait maison dans les restaurants

Ces informations vous sont communiquées uniquement à titre informatif. Il s’agit d’informations d’ordre général qui ne constituent en aucun cas un avis juridique. En cas de doute sur votre situation, il vous est conseillé de recourir aux services d’un avocat.