Vous rêvez d’être votre propre patron ?… de créer une boutique à votre nom, à votre image ?… de vendre les produits que vous aimez ?…
Avant de vous lancer, voici les points à prendre en compte pour être sûr de faire le bon choix en devenant commerçant indépendant.

1- Avez-vous le profil idéal ?

Etre réactif et savoir rebondir sont une force pour un commerçant car ouvrir un commerce à succès ne se fait pas du jour au lendemain et il faut être prêt à trouver des solutions économiques pour se démarquer des grandes chaînes et attirer de nouveaux clients, augmenter ses ventes pour être sur son prévisionnel, faire face à un problème de qualité produit,…

Etre atteint du syndrôme de la bonne humeur… Il est indispensable d’aimer le contact avec les clients, d’être à l’écoute de leurs besoins et d’être capable de fermer la porte à vos soucis personnels car les clients fréquentent avant tout les commerces de proximité pour la qualité de l’accueil et du service qu’ils reçoivent.
Sachant qu’un client satisfait le dit à 8 personnes et qu’un client mécontent en parle à 22, le sourire en tant que commerçant ne peut pas être une option.

Etre passionné… Ouvrir un commerce ne peut pas être un choix par défaut : on ne décide pas de devenir commerçant uniquement parce qu’on veut changer de vie professionnelle. Avec  les nombreuses démarches à accomplir, la polyvalence obligatoire quand on s’installe à son compte, la nécessité d’innover sans cesse pour se démarquer de la concurrence, la disponibilité attendue par vos futurs clients, il est impossible d’avoir l’argent comme seule motivation et « la tchatche » comme seule arme. Il faut vraiment que vous ayez la fibre commerçante et l’envie de rendre service à vos clients pour assurer le succès de votre boutique.

ouvrir une pharmacie

2- Devenir commerçant, cela change-t-il la vie ?

Si vous étiez salarié d’une entreprise ou fonctionnaire, devenir commerçant représente un virage à 180° avec des changements non négligeables sur votre vie professionnelle. Vous aurez certainement à travailler le samedi, voire le dimanche et certains jours fériés, vous aurez peut-être intérêt à ouvrir entre midi et 14H ou le soir après les horaires classiques de bureau pour capter une clientèle d’actifs, vous aurez sans doute la partie administrative à gérer une fois votre commerce fermé…
Ces horaires extensibles dans votre métier de commerçant auront nécessairement aussi un impact sur votre vie personnelle : vous devez avoir conscience que vous aurez moins de temps libre, que vous serez moins disponible pour votre famille…

3- Etes-vous soutenu dans votre projet ?

Il est très fortement souhaitable que votre famille vous soutienne dans votre projet d’ouvrir un commerce. Dans un projet de longue haleine, les futurs commerçants sous-estiment trop souvent le soutien dont ils auront besoin et le fait  qu’ils auront moins de temps pour s’occuper de la maison, des repas, des sorties…

Qui s’occupera des enfants ? Qui gèrera le quotidien à la maison ? Aurez-vous besoin de réconfort dans les moments de doute ? Votre conjoint est-il prêt à accepter des horaires à rallonge, des absences plus importantes ? Votre conjoint peut-il subvenir aux besoins de votre foyer le temps que votre activité démarre ?… Autant de questions à prendre en compte pour démarrer sereinement votre projet d’ouverture de commerce et éviter tensions et frustrations au sein de votre couple.

ouvrir un magasin de lunettes

4- Avez-vous fait un bilan des ressources dont vous avez besoin ?

Prenez le temps de lister toutes les ressources dont vous aurez besoin pour démarrer un projet solide et viable. Aurez-vous besoin d’aide pour :

  • trouver le bon emplacement commercial ?
  • optimiser votre recherche de financements ?
  • choisir le bon statut juridique ?
  • apprendre la gestion d’un commerce ?
  • agencer votre magasin ?…

Si dans votre réseau, vous n’avez personne en mesure de vous aider, sachez que les CCI organisent des formations d’aide à la création d’entreprise.

5- Vaut-il mieux se lancer seul, avec son conjoint ou avec un associé ?

On se sent peut-être plus fort à 2 que seul mais le choix d’un associé est très délicat. La cause première d’échec des nouvelles entreprises est le désaccord et le conflit entre associés. Si vous souhaitez vraiment vous associer, assurez-vous que vos compétences soient distinctes et complémentaires, que le partage des tâches soit équitable et épanouissant pour chacun.

Si vous envisagez de travailler avec votre conjoint, demandez-vous si vous êtes prêts à être ensemble 24H24, 7 jours/7. Ce type de situation ne convient pas à tout le monde et peut avoir des répercutions fatales sur le couple.
Assurez-vous aussi que votre conjoint ait un statut juridique qui le protège.

Si vous vous êtes lancé dans l’aventure du commerce, si vous avez ouvert une boutique en partant de zéro, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires ci-dessous.