Après Chicago et Los Angeles, c’est New York qui vient d’interdire l’utilisation de la e-cigarette dans les lieux de travail et dans les lieux publics : parcs, plages, restaurants, bars… Et après New-York, c’est la France qui pourrait suivre le même exemple…

Vers une interdiction imminente de la e-cigarette dans les lieux publics

La Ministre de la Santé, Marisol Touraine, a profité de l’entrée en vigueur de l’interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics à New York pour formuler son souhait de voir la France suivre le même chemin. Elle a lancé un appel aux maires à agir en ce sens :

« Je suis favorable à ce qu’il y ait interdiction dans un certain nombre de lieux publics (…) Je vais présenter une loi de santé publique autour de l’été et nous allons, avec les parlementaires, déterminer les lieux (…) Je serais favorable à ce que des mairies disent que telle plage est sans tabac, que tel jardin public est sans tabac et sans cigarette électronique».

En plus d’être interdite dans les lieux publics, la e-cigarette devrait bientôt :

  • être interdite aux mineurs (elle leur est déjà interdite à la vente)
  • être interdite de publicité

Autant dire que la cigarette électronique n’a pas fini d’alimenter les débats !

Cigarette électronique : de bonnes raisons de la bannir des lieux publics ?

Pour justifier sa position, la Ministre a avancé les raisons suivantes :

  • Dans les lieux publics où il est interdit de fumer, la e-cigarette peut constituer une incitation à fumer dans la mesure où il est impossible de distinguer une e-cigarette contenant de la nicotine d’une e-cigarette sans nicotine.
  • Il ne faut pas que la e-cigarette, qui connaît un succès fulgurant auprès de ceux qui recherchent une alternative à la cigarette classique, favorise un retour à la banalisation du tabac.
  • Le risque d’exposition passive, bien que faible, existe. Tant que de nouvelles données scientifiques ne seront pas connues, il est important de protéger l’entourage du vapoteur.
  • La cigarette électronique ne doit pas devenir une porte d’entrée vers le tabagisme chez les jeunes.

La Ministre affirme ne pas vouloir interdire la e-cigarette mais mieux en encadrer la pratique comme préconisé par le dernier rapport d’experts sur la cigarette électronique.

Qu’en pensez-vous ? Etes-vous favorable aux futures mesures visant à combler le vide juridique actuel de la e-cig ?

encadrement de la e-cigarette