Il est loin le temps où le snacking désignait un simple grignotage pour combler les petits creux entre les repas. Aujourd’hui, le snacking est devenu un mode d’alimentation à part entière qui s’est répandu à travers toutes les générations, toutes les classes sociales et professionnelles.
De nombreuses boulangeries ont développé une offre snacking à côté de leur offre boulangère pour répondre à cette tendance omniprésente de manger sur le pouce. Si vous aussi, vous souhaitez vous engouffrer dans le créneau, voici 7 points à prendre en compte pour développer une offre snacking rentable qui vous permettra d’augmenter votre chiffre d’affaires.

offre snacking petit déjeuner

1/ La clientèle et les instants de consommation

Etudiants des lycées aux alentours à la recherche d’endroits pour manger pas cher, employés n’ayant pas de restaurant d’entreprise, clientèle plutôt féminine soucieuse du manger équilibré et sain, seniors amateurs de la pause thé/café, famille du quartier amateurs de plats prêt-à-manger pour le soir…

Votre offre snacking boulangerie doit être adaptée à votre type de clientèle et aux instants de consommation car le snacking n’est plus uniquement dédié à la pause déjeuner.

Mal adaptée une offre snacking augmente les risques d’invendus.

Notre conseil : Pour développer vos ventes aux heures creuses, pensez à adapter votre offre snacking aux instants de consommation de la journée. Une façon également d’élargir votre clientèle.

snacking pause déjeuner

2/ Gestion de la production et des risques d’invendus

Proposer une offre snacking aux clients inclut une charge de travail en plus, qu’il n’est pas toujours facile d’absorber si vous êtes seul ou à 2 dans votre boulangerie.

En effet, il faut prendre en compte le temps de préparation des sandwichs, quiches, chaussons salés, paninis, que vous ne pourrez pas fabriquer en trop grande quantité à l’avance, étant donné la présence de produits frais dont la durée de conservation est limitée.
Par exemple, les sandwiches à base de viandes, de charcuteries cuites, de mayonnaise, doivent être mis en vente en vitrine réfrigérée (≤+6 °C) et s’ils n’ont pas été achetés à la fin du jour de leur mise en vente, ils ne pourront pas être remis en exposition.
Pour les boulangeries ayant un fort potentiel à l’heure du déjeuner, l’idéal serait donc de fabriquer une première vague de produits snacking pour le rush de midi, et de pouvoir s’organiser pour fabriquer une seconde vague si la première se vend comme des petits pains.

Notre conseil : N’oubliez pas de prendre en compte certains facteurs qui peuvent  influer sur vos ventes et nécessite d’être vigilant au niveau des quantités fabriquées : la météo (les jours où il pleut, les employés des entreprises auront sans doute prévu leur lunch box pour éviter d’avoir à mettre le nez dehors), une fête empêchant les automobilistes d’accéder au centre-ville, des travaux dans la rue peuvent limiter le flux de passants…

offre snacking boulangerie à emporter

3/ Misez sur la qualité de votre offre snacking boulangerie

Même si le snacking est un secteur porteur, la concurrence est rude et les points de vente en restauration rapide et vente à emporter poussent comme des champignons.

Une boulangerie doit donc miser sur ses atouts pour faire la différence avec son offre snacking :

  • le bon pain
  • le fait-maison

Pour autant, pas question de proposer des garnitures de moindre qualité pour vos pains, au risque de vous décrédibiliser auprès de votre clientèle qui fréquente votre boulangerie pour la qualité et la saveur des produits que vous vendez.

Notre conseil : N’hésitez pas à faire appel aux producteurs locaux pour que vos garnitures aient le même niveau de qualité que vos pains. Communiquez sur les produits issus d’une production locale ou du terroir : vous accentuez votre différenciation par la même occasion !

bon pain atout snacking boulangerie

4/ Diversité et maîtrise des coûts

L’un des dilemmes à résoudre au moment de créer une offre snacking en boulangerie, c’est de trouver le juste équilibre entre :

diversité, choix, originalité des produits proposés

ET

maîtrise des coûts

Bien sûr, la clientèle est en attente de choix, mais qui dit choix dit nécessité d’acheter un plus grand nombre de matières premières différentes en moindre quantité donc plus chères…

Notre conseil : Au moment de créer votre carte snacking, pensez à des produits utilisant au maximum les mêmes matières premières afin de rationaliser les coûts et assurer la rentabilité de votre offre snacking… quitte à renoncer à un peu d’originalité ! Et ainsi cela vous permet de garder des idées sous le coude pour renouveler régulièrement votre carte !

5/ La gestion de la file d’attente

La plupart du temps, et surtout si votre offre snacking est adaptée à la pause déjeuner, vous aurez affaire à une clientèle pressée, qui déteste attendre et veut être servie vite.

Il est important de prendre en compte la praticité de votre aménagement de boulangerie, tant pour vos clients que pour vos vendeuses. Que vous ayez une grande ou une petite surface de vente, vos vendeuses doivent pouvoir gagner du temps si elles doivent chauffer des sandwichs, des plats aux clients spécifiques snacking tout en servant les clients venant acheter leur baguette.

Notre conseil : N’hésitez pas à ré-agencer votre boulangerie si vous introduisez une offre snacking pour gagner en efficacité et éviter de perdre des clients qui, s’ils quittent la file d’attente, iront chez un concurrent.

offre sncaking boulangerie gestion de l'attente

5/ Développez des formules

Pour développer votre chiffre d’affaires, pensez à proposer des formules sandwich + boisson, quiche + dessert + café à un prix attractif de façon :

  • à apporter une réponse à une clientèle sensible à son budget
  • à miser également sur la qualité de votre offre sucrée pour faire la différence et faire craquer le client pour plus qu’un simple sandwich

Réfléchissez le prix de vos formules en fonction du prix des tickets restaurant.

Notre conseil : Créez une carte de fidélité qui offre un avantage à vos clients toutes les 10 formules achetées par exemple, c’est une façon de les inciter à revenir chaque midi plutôt que de zapper d’une enseigne en restauration rapide à une autre.

offre sucrée pour snacking boulangerie

6/ Le choix des emballages snacking

Le choix des emballages snacking n’est pas anodin. Ils doivent permettre aux consommateurs de manger :

  • debout,
  • assis sur un banc,
  • en faisant du shopping,
  • en répondant à leurs mails sur leur PC portable…

Vos emballages doivent être conçus spécifiquement pour la vente à emporter et vos clients ne doivent pas se brûler les doigts en tenant un gobelet, tacher leurs vêtements parce que la sauce aura coulé ou en avoir plein les doigts à chaque bouchée…

Notre conseil : En plus d’emballages pratiques, choisissez des emballages valorisants pour vos produits. Des produits joliment présentés en vitrine sont un régal pour les yeux et donnent envie d’acheter.

emballage snacking

7/ Hygiène et respect de la chaîne du froid

Le développement d’une offre snacking en boulangerie impose des contraintes supplémentaires : respect de la chaîne du froid, nécessité de s’équiper en vitrines réfrigérées, conditions de conservation, obligation de garder les étiquettes de de certains produits pour la traçabilité…

Si vous en avez la possibilité, il peut être intéressant de suivre une formation en hygiène alimentaire afin de connaître les bonnes pratiques et de vous assurer que votre boulangerie respecte les règles sanitaires.

Le développement d’une offre snacking nécessite une bonne préparation pour maximiser les chances de réussite.